Rechercher
  • Marie-Elyse Forget

La créativité... Un talent, de la magie, ou une aptitude ?

La semaine dernière lors de mon webinaire sur l’Innovation en expérience client, on m’a introduit comme étant quelqu’un d’extrêmement créatif… Et ça m’a surpris ! Voici pourquoi.


Lorsque j’étais sur les bancs d’école à HEC Montréal, je regardais les gens en marketing et je les trouvais tellement « cool », à un point où j’en étais intimidée. Je ne me suis jamais considérée comme celle qui partait des modes, qui amenait des discours qui sortent de l’ordinaire ou comme celle qui pourrait un jour trouver des insights incroyables. La réalité, c’est que je n’avais pas compris ce qu’est la créativité.


L’une des premières questions que je pose à mes étudiants et aux gens qui suivent mes formations en innovation : Te considères-tu comme quelqu’un de créatif ?


Te considères-tu comme quelqu’un de créatif ?


La réalité, c’est que la créativité n’est pas un trait fixe, mais plutôt une aptitude que l’on peut développer (Amabile, 1996).

Dans mes premières années en tant que marketeuse, quelqu’un m’a dit que pour stimuler sa créativité, il essayait de manger quelque chose de différent chaque matin pour déjeuner. Il croit que ce n’est pas en mangeant les mêmes toasts au beurre d’arachides et confitures que nous allons arriver à cultiver notre créativité.


Il y a plusieurs manières de cultiver et stimuler cette créativité… Par la veille de l’environnement, regarder ce que font les meilleures en innovation, en écoutant des podcasts, en allant à des congrès, des 5@7, en discutant avec des amis, etc. Mais surtout, la créativité vient d’abord d’une bonne compréhension de la situation.


Les éléments clés de l’innovation : La nouveauté et la pertinence !


« In business, innovation is something that is new or significantly improved, done by an enterprise to create added value either directly for the enterprise or indirectly for it customers. » (Business Council of Australia 1993, p.3)

Encore une fois, ce mot que j’adore, la pertinence ! Afin d’être réussie, une innovation doit répondre à un besoin et doit amener de la valeur ajoutée. La capacité d’innover dépend donc de la compréhension de l’homme, du contexte des capacités de l’entreprise.


Mais encore… C’est bien beau avoir l’information, mais comment la traduire afin de soutirer l’idée innovante gagnante ?


C’est là que la synthèse, la conceptualisation et l’importance de faire des liens entrent dans la partie. L’idée innovante sera celle qui répond à un besoin ou une motivation importante pour notre public cible et à laquelle nous pouvons répondre grâce à nos capacités. L’idée innovante pourra ensuite devenir un avantage concurrentiel si vous seul avec la capacité de bien répondre au besoin de la cible de la manière choisie. Les 3 sont importants à la livraison de votre innovation.


Le « cool factor »

Dans le passé, je disais que les gens en marketing étaient dotés d’un « cool factor ».

Le « cool factor », c’est la perception que j’avais de leur capacité à répondre aussi bien et de manière aussi créative à certaines problématiques. C’était intimidant, mais au final, ce n’est pas de la magie. Bon, je dois avouer que les gens en marketing ont des goûts vestimentaires particulièrement "cool", mais ces gens travaillent extrêmement fort pour comprendre les contextes de leur problématique et ont la capacité de tirer de bonnes conclusions… Créatives !





Références :

Amabile, Teresa M., and Julianna Pillemer. "Perspectives on the

Social Psychology of Creativity." Journal of Creative Behavior 46, no. 1 (2012): 3–15.

Business council of Australia 1993. Managing the Innovating Enterprise. Melbourne, BCA.